Bonjour et bienvenue sur mon blog !

Depuis quelques mois, je vis avec un fibrome, appelé aussi myome ou tumeur bénigne, et ses effets secondaires. J’ai décidé de partager mon expérience sur la toile afin d’aider les femmes qui vivraient la même chose. Tous les témoignages que j’ai pu lire sur internet m’ont énormément aidée pour traverser ces moments difficiles. J’espère que mes propos en feront autant.

 

Mais je voudrais aussi que ce blog prévienne les femmes des mesures médicales à adopter pour éviter les complications dues aux fibromes le plus tôt possible.

 

D’autre part, à travers mon vécu, je veux dénoncer la maltraitance gynécologique et encourager toutes les femmes à se faire respecter selon leurs besoins intimes et personnels.

 

Enfin, je souhaite qu’en partageant cette épreuve, vous appreniez aussi sur vous-même. Ce fibrome m’a fait considérablement évoluer et m’a appris beaucoup de choses sur moi. Le plus important, j’ai commencé à me respecter et à prendre soin de moi.

 

Voilà pourquoi j’ai appelé ce blog :

Fibrome, Mon amour.

 

Pour que les moments difficiles que nous traversons nous fassent évoluer et que, petit à petit, nous apprenions à nous aimer tel que nous sommes.

 

 

Bonne lecture !

 

 

L.M. 22/07/2017

Commentaires: 14
  • #14

    LM (lundi, 31 août 2020 19:08)

    Bonjour Sagi,
    A ma connaissance, jamais un fibrome n'a causé une embolie pulmonaire! Je ne vois pas comment un fibrome dans votre utérus pourrait avoir un impact sur vos poumons. C'est du délire pour moi, même si je ne suis pas médecin. Après vu sa taille , peut être appuie-t-il sur vos organes?
    Une hysterectomie, ça veut dire qu'on vous enlève votre utérus. On n'est plus au Moyen-Age! Ils n'ont que cette solution les chirurgiens ! Si vous n'avez aucun symptôme, ne faites rien dans la précipitation!
    Niveau hormone, que prenez vous? Prenez vous la pilule? Si oui, peut être faut il en changer pour le Lutéran pour arrêter de nourrir votre fibrome avec les oestrogènes qui le font grossir.
    En tout cas, merci pour votre témoignage qui appuie ce que je dis sur mon site concernant le dépistage. Le super touché vaginal de la gynéco ne sert strictement à rien puisqu'il n'a même pas pu détecter votre fibrome de 10cm: une grosse orange quand même! D'où mes propos sur le dépistage qui insiste pour que l'on exige régulièrement une échographie plutôt que ce maudit touché vaginal désagréable et inutile!
    J'espère vous avoir aidé à y voir plus clair. Tenez moi au courant de l'évolution de votre situation.
    Bon courage !

  • #13

    sagi (lundi, 31 août 2020 11:56)

    Bonjour,
    J'ai 40 ans. J'ai eu l'embolie pulmonaire(faible gravité) au mois de Juin. Ils ont fait des recherches pour comprendre l'origine. Tout est normal sauf Angio Pelvienne montre que j'ai un fibrome d'une taille 10cm. Pourtant je consulte ma gyneco tous les ans sans faute. Elle m'a dit qu'elle n'a pas détecté avec ces touches vaginales. Je n'ai aucun symptoms ni douleurs ni saignements. Ce fibrome se situe au fond d'uterus vers le dos. Elle ne croit pas le fibrome cause embolie, je me dirige vers cardiologue, pneumologue, echo doppler intra veineux MI. Tous est normal. Alors j'ai pris le rdv vers un chirurgien gyenco, il pense que c'est peut être une cause. Il me propose une hystérectomie au mois d'octobre. Je suis sous le traitement d'anti coagulant. Je n'ai pas trop confiance en lui. J'ai consulté une autre chirurgien gyneco, elle me dit que fibrome n'a jamais causé une embolie et puis c'est risqué pour une intervention chirurgicale sous anti-coagulant. Elle m'oriente vers un hématologue pour faire une etude approfondie. J'attends mon traitement soit fini pour consulter hématologue. ça reste mystère. J'ai un peu perdue dans cette histoire. Je n'arrive pas prendre une decision sur intervention chirurgicale.

    Avez-vous vu des cas d'embolie pulmonaire du à fibrome ?

    J'espère d'avoir des éclaircissements
    Merci d'avance

  • #12

    LM (jeudi, 30 janvier 2020 17:02)

    Bonjour Manou,
    Merci pour ton commentaire. Je suis désolée de ce que tu endures. Je n'ai jamais été jusque sous morphine. Le seul conseil que j'aurais à te proposer c'est d'aller voir Mme De Taillac, aux Lilas, ou Peguy Limosin, à Nation. Tu trouveras leurs coordonnées sur internet.
    Tiens moi au courant de l'évolution.
    Amicalement

  • #11

    Manou (mercredi, 22 janvier 2020 13:08)

    Jai un mal denfer depuis septembre 2019 et c'est rendu atroce ,j'attend pour une échographie...
    C'est comparable comme un coup de poignard du bas ventre côté gauche et le flan qui se propage au bas du dos.. Ça s'arrête pas vrm j'ai des pauses de 5-10-15 min et ça reprend ..
    En dec 2018 ils avaient trouvé ce qu'ils disaient être un petit fibrome avec un kiss dessus et depuis le mal na que augmenté et depuis septembre ça devien agressant c épouvantable.
    Ils mont mis sur morphine après une visite à l'urgence ce weekend .
    J'espère qu'ils trouveront mais si je me fie à vos commentaires ça ma tout lair de la même chose..
    Avez vous des trucs pour atténuer a part la morphine?
    Merci à l'avance

  • #10

    LM (mercredi, 31 juillet 2019 09:17)

    Bonjour à Toutes et à Tous,
    Suite un problème technique, une partie des messages que vous m'aviez écrit a disparu. J'en suis vraiment désolée car chacun d'entre eux sont une trace de votre vécu et de votre partage. N'hésitez pas à relaisser un petit commentaire.
    Au plaisir de vous lire et de vous soutenir

  • #9

    Emma59 (mercredi, 20 février 2019 01:41)

    Cela fait du bien de ne pas se sentir seule avec cette fichue maladie...

  • #8

    LM (vendredi, 08 décembre 2017 17:18)

    Bonjour Marion,
    Bienvenue sur ce site. J'espère que tu y trouveras des réponses. Mais n'hésite pas à me poser des questions si tu as besoin de conseils ou de bonnes adresses. Je n'ai pas pu remplir ce site depuis quelques mois car j'ai beaucoup de rendez vous pour réduire mon fibrome. Prochaine écho en janvier pour moi. J'ai expliqué mes dernières démarches dans mon dernier message publié en réponse à Lilou.
    Bonne lecture!

  • #7

    Marion (vendredi, 08 décembre 2017 17:05)

    Bonjour,

    Je suis ravie de découvrir ton blog et vais prendre le temps de le lire. Je vis depuis un an avec des fibromes qui me causent beaucoup de soucis, plus psychologiques que physiques d'ailleurs.
    J'espère y trouver des réponses, des mots rassurants et pourquoi pas des solutions :)

  • #6

    LM (vendredi, 17 novembre 2017 18:27)

    Bonjour Lilou,
    Merci pour votre commentaire. Comment avez vous connu ce blog?
    En septembre mon traitement au Lutéran 10mg en continue ne m'empêchait plus d'avoir des petits saignements quotidiens et des nouvelles douleurs terribles. Je ne pouvais même plus rester trop longtemps debout à cause des douleurs dans le bas ventre. J'ai donc repassé une échographie pour voir si tout était normal. Et j'ai compris que je devais accepter l'opération pour retrouver une vie normale. J'ai donc laissé le blog de coté, pour le moment, et me suis concentrée à tout essayer pour retrouver une qualité de vie. J'ai fait un rétro planning: opération en juillet 2018, Esmya à partir d’avril 2018, et d'ici là, je tente TOUT dans TOUS LES DOMAINES en continuant le Lutéran pour éviter ce nouveau traitement hormonal qui, comme vous, ne m'inspire pas.
    Et JE REVIS! Je travaille avec une étiopathe formidable qui par des massages et des exercices à faire à la maison, m'a arrêté les saignements, les douleurs quasi totalement, et l'inflammation. Je travaille aussi avec une sophrologue, une homéopathe, une magnétiseuse, une naturopathe, l'étiomédecine, une kinésiologue qui est ma thérapeute de longue date et j'ai même fait un travail sur les vies antérieures et le poids transgénérationnel. Je vous conseille à ce sujet le livre Femme désirée, femmes désirante du Dr Flaumenbaum, gynécologue extraordinaire. Je repasserais une échographie en janvier 2018 pour voir si le fibrome a déjà arrêté de grossir, et si, je l’espère très fort, il a commencé à réduire ! Comme pour vous, les hormones de progestérones du Lutéran ont accélérées la croissance de mon fibrome mais m’ont soulagée des effets secondaires.
    Tout le travail que je fais n’est pas remboursé par la sécurité et c’est un budget assez important par mois. Mais la santé n’a pas de prix. Et l’épreuve que je traverse avec ce fibrome depuis un an m’a transformé et m’a appris à aimer la vie. Rien n’arrive par hasard. Chaque expérience, aussi douloureuse et difficile soit elle recèle du positif. Il faut parfois beaucoup de travail pour s’en rendre compte. Mais on en sort plus fort.
    J’espère que ma réponse vous aidera dans votre chemin personnel.
    L.M.

  • #5

    lilou (vendredi, 17 novembre 2017)

    Bonjour
    JE vois qu'on poursuit le même combat contre ces fibromes!
    Où en êtes vous maintenant? Je suis aussi passé par plusieurs phases, et les traitements hormonaux ne faisaient qu'aggraver mon cas!
    Je suis resté aux plantes et aussi homéopathie
    merci de votre réponse

  • #4

    Mertz (dimanche, 03 septembre 2017 19:17)

    Merci pour ce témoignage... ce sont des maux silencieux qui peuvent avoir des conséquences définitives ...je sais de quoi je parle je suis en plein dedans...

  • #3

    Céline (vendredi, 01 septembre 2017 12:30)

    Merci à vous pour cette initiative et ce que vous faites pour Aider les femmes. Je vous souhaite de guérir et pleins de bonnes choses. Courage.

  • #2

    Amel (jeudi, 31 août 2017 15:37)

    Bjr je vous souhaite beaucoup de courage. J aimerai bcp que la chartre anti couleur soit respectee dans les hôpitaux. Ma grand mère a beaucoup souffert. ENCORE BON COURAGE À VOUS TOUTES

  • #1

    liliane dupret (jeudi, 31 août 2017 14:17)

    bonjour je vous comprend car j'ai vécus celas il y a quelque année vu que je vais avoir 69 ans en septembre ses quel chose que l'on oublie pas facilement mais voila le temps passe bon courage et meilleur santé