Comment dépister un fibrome?

 

 

Un fibrome, appelé aussi myome ou léiomyome (oui les scientifiques aiment bien donner plusieurs noms aux choses histoire de garder le pouvoir de la connaissance), est une tumeur bénigne non cancéreuse. La science ne sait pas ce qui le provoque mais des facteurs psychologiques et/ou héréditaires peuvent jouer.

 

Le fibrome peut se développer à trois endroits différents de l’utérus :

 

1) sur la paroi interne, juste sous l’endomètre, que l’on appelle fibrome sous- muqueux (car placé sous la muqueuse de l’utérus)

 

2) dans la paroi de l’utérus, dans le tissu musculaire, que l’on appelle fibrome interstitiel ou intra-mural

 

3) sur la paroi externe de l’utérus, que l’on appelle fibrome sous-séreux.

Les femmes peuvent développer un ou plusieurs fibromes, dans ces différents endroits. Ils peuvent ne faire que quelques millimètres ou aller jusqu’à la taille d’un gros pamplemousse !

 

Le problème, c’est que les fibromes peuvent n’avoir aucun symptôme ou au contraire vous provoquer des douleurs et des hémorragies abondantes. La taille du fibrome n’y est pour rien. Un tout petit fibrome peut vous faire souffrir atrocement tandis qu’un énorme fibrome peut rester totalement silencieux ! Et réciproquement. Chaque situation avec un fibrome ou des fibromes est unique.

 

 

Alors comment savoir si l’on en a un ?

 

La seule façon de le savoir est de faire une échographie endovaginale (par voie interne). Si vous allez tous les ans chez votre gynéco, qu’elle vous fait votre frottis et son super touché vaginal (je ne sais pas vous, mais moi je déteste ça !) et bien ça ne sert à rien pour détecter un fibrome !!!!! En septembre 2016 je suis allée chez ma gynéco. Elle n’a rien trouvé avec ces palpations internes. Un mois après, je me retrouvais aux urgences pour une hémorragie en plein milieu de mon cycle alors que je suis sous pilule depuis l’âge de 18 ans et parfaitement réglée. Et là, on m’annonçait que j’avais un fibrome de 4 cm de diamètre ! Et pourtant j’allais voir ma gynéco bien sagement tous les ans. Donc

 

RÈGLE N°1 : EXIGEZ DE PASSER UNE ÉCHOGRAPHIE ENDOVAGINALE PAR AN.

 

 

Ensuite, que faire si on vous découvre un fibrome ?

 

Selon votre personnalité, pleurer un bon coup, ça soulage. Ensuite, prendre les informations une par une et ne pas paniquer. Tout peut très bien se passer. Déjà, ce n’est pas cancéreux, on ne va pas en mourir. Ensuite, on peut très bien avoir des enfants avec un ou des fibromes. Bien sur il peut y avoir des complications, mais on en n’est pas là.

 

Si vous ne prenez pas la pilule, il faudra le/les faire surveiller tous les ans pour voir leur évolution.

 

Si vous prenez une pilule œstro-progestative, il faudra la changer. Soit pour une plus faiblement dosée, soit, et c’est encore mieux, pour une pilule qui ne contiendra plus d’œstrogène mais seulement de la progestérone. En effet, le fibrome est nourrit par les œstrogènes. Donc si vous continuez votre pilule normalement sans vous en soucier, il grossira. On pourra aussi vous proposer un traitement à la progestérone: le Lutéran 10mg (il n’y a plus que son générique sur le commerce : acétate de chlormadidone) ou le Lutényl. Il peut* assécher le fibrome et prit comme une pilule il est contraceptif même si ce n'est pas écrit sur la notice.

 

 

Malheureusement pour moi, les choses se sont mal passées. En décembre 2012, suite à des douleurs récurrentes près de l’ovaire droit, ma gynéco me fait passer une échographie. Là, on m’annonce que j’ai un petit fibrome de 11 mm de diamètre. Ma gynéco me dit que ce n’est pas grave, que je ne dois pas y penser et l’oublier. Elle savait la part que le stress et l’inquiétude peuvent jouer dans le développement des tumeurs. J’avais toute confiance en elle, et n’avais eu qu’elle comme gynéco depuis mes 18 ans. J’ai donc suivi ses conseils à la lettre et je l’ai complètement oublié.

 

Quand j’ai eu cette première hémorragie en plein milieu de cycle avec des douleurs terribles, que je me suis retrouvée aux urgences, j’ai été très surprise d’apprendre que j’avais un fibrome de 4 cm de diamètre en octobre 2016 ! Et puis je me suis rappelée qu’on m’avait parlé d’un fibrome quelques années avant …  

 

Quand j’ai fait le point avec mes médecins, qu’ils ont su que ce fibrome avait été découvert en 2012, ils m’ont demandé sous quel contraceptif j’étais : minidril. Ils ont été très surpris. Je n’aurais jamais du continuer cette pilule pour éviter de faire grossir le fibrome. Mais voilà, ma gynéco de l’époque ne m’a rien dit à ce sujet. Donc

 

RÈGLE N°2 : SI VOUS PRENEZ UNE PILULE OESTRO-PROGESTATIVE, CHANGEZ-EN ET NE PRENEZ PLUS D’ŒSTROGENE.

 

 

 

*Je tiens quand même à nuancer certaines informations. Cela fait 6 mois que je suis sous Lutéran pour assécher le fibrome. L’avantage de ce traitement c’est que je n’ai plus les effets secondaires dus au fibrome : règles en continue pendant 2 mois avec en plus des hémorragies et des douleurs atroces. Mais pour l’instant, mon fibrome n’a pas diminué grâce au traitement. Il a pris 1 cm supplémentaire ! Et je viens de lire un article sur des études récentes qui viennent de prouver que la progestérone nourrissait et faisait donc grossir aussi le fibrome. Même si j’ai demandé l’avis à plusieurs gynéco et spécialistes, aucun ne m’a parlé de cette étude et des effets de la progestérone. La science est donc très loin d’être au point sur ces fibromes. Il va falloir avancer à tâtons et prendre notre mal en patience…

 

 

L.M. 29/07/2017

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Mertz (dimanche, 03 septembre 2017 19:30)

    J ai simplement une chose à dire les filles faites vous suivre. ...car les fibromes et miomes sont des tumeurs benines dans la majorité des cas...mais se sont des maux silencieux qui peuvent évoluer ou stagner pendant longtemps.et avoir des complications serieuses ...je sais de quoi je parle c est ce que je vis en ce moment...et du jour au lendemain sans avoir eu de signes de douleurs....ben voilà du jour au lendemain ....je me suis réveillée avec une rétention d urine aiguë (impossibiliter uriner)donc médecin urgence sondage une première fois pour vider la vessie puis le lendemain reurgence pour mettre une sonde à domicile et ce pendant trois semaines ....l examen a mis en évidence que les fibromes et les miomes étaient si nombreux et gros qu ils comprimaient la vessie ....donc ensuite rdv gynecologique..qui m'a annoncé que la boîte à bébé fallait lui dire au revoir ainsi que ses petites soeurs les trompes...alors que certaines fois ils peuvent réduire les fibromes par les médicaments. ..l opération est assez longue deux heures..pour ma part ils ont essayé deux façons pour enlever l utérus ...par des trous dans le ventre mais l utérus était trop volumineux et donc ça s'est fait par césarienne. ...maintenant c est fait ça s'est très bien passé ....je suis à 6 jours de opération et tout va bien moi j ai 45 ans ....donc je l ai pri pas trop mal mais faut savoir que il n'y a pas que physiquement mais il faut aussi l accepter psychologiquement et ça peut arriver à tout âge ...donc les filles au moindre signe svp consultez. merci de m avoir lu